Melody d’Afrique débarque chez Bouygues Telecom

Melody d’Afrique débarque chez Bouygues Telecom

La chaîne MELODY D’AFRIQUE, première chaîne Afro héritage étend sa distribution. Déjà présente, depuis son lancement, chez ORANGE puis plus récemment dans les offres de FREE, SFR et WATCH IT, c’est désormais l’offre de BOUYGUES TELECOM que la chaîne vient enrichir.

Dès le 27 janvier prochain, les abonnés Bbox pourront découvrir MELODY D’AFRIQUE, la chaîne de divertissement familial et profiter de ses programmes dédiés à toute la richesse des musiques africaines des années 60 à 2000.

Une antenne à la programmation unique consacrée aux grandes figures des chansons africaines que les abonnés Bbox pourront recevoir en clair jusqu’au 19 février puis qui sera proposée à 1.99€/mois à partir du 19 février sur le canal n°187.
MELODY D’AFRIQUE : les légendes des musiques africaines des années 60 à 2000.
Tout au long de l’année les plus grands styles musicaux de la culture africaine sont représentés à travers une programmation riche et variée : 
 Afro Beat ; Afro Zouk ; Mbalax ; Makossa ; Naija Music ; N’ Dombolo ; Reggae ; Rumba Congolaise ; Salsa Africaine ; Zouglou… Une chaîne exclusivement dédiée aux grandes figures de la chanson africaine : Alpha Blondy ; Angélique Kidjo ; Césaria Evora ; Fela Kuti ; Femi Kuti ; Franco ; Ismaël Lô ; Koffi Olomidé ; Manu Dibango ; Mbilia Bel ; Miriam Makeba ; Mory Kanté ; Papa Wemba ; Rokia Traoré ; Salif Keïta ; Tabu Lay Rochereau ; Tiken Jah Fakoly ; Touré Kounda ; Youssou N’Dour… 
Une nouvelle antenne sur laquelle le public pourra profiter de toute la richesse et du savoir-faire de MELODY avec : 
Des HITS transgénérationnels ; des émissions de variétés inédites ; des documentaires ; des films ; des productions maison…
Jérôme Dutoit – Directeur général de Melody déclare :« Je me réjouis de ces nouveaux accords qui démontrent tout l’intérêt du marché pour cette chaîne unique. Je suis heureux et fier d’élargir notre public et d’offrir aux téléspectateurs de Bouygues Telecom la possibilité de découvrir toute la richesse du patrimoine des musiques africaines. »